Entreprises européennes participant à la politique de colonisation

Au-delà du commerce de marchandises issues des colonies, certaines sociétés internationales opèrent dans les colonies, notamment en leur fournissant des services et en contribuant à la réalisation de leurs infrastructures.

On trouve parmi celles-ci :

- G4S, multinationale britannico-danoise qui fournit à travers sa filiale israélienne des services et des équipements de sécurité aux postes de contrôle israéliens, aux prisons où sont détenus des prisonniers politiques palestiniens au sein d’Israël et à des entreprises privées dans les colonies,

- Alstom et Veolia, multinationales françaises, impliquées, depuis 2004, dans le projet de tramway qui relie Jérusalem aux colonies voisines en violation du droit international.

- En Belgique, c’est le groupe bancaire Dexia SA, dont l’État belge est actionnaire majoritaire, qui est lui aussi directement impliqué dans le financement des colonies à travers sa filiale israélienne, Dexia Israël. Malgré les campagnes dont le groupe a fait l’objet et ses déclarations de séparation de sa filiale, Dexia SA est toujours lié à Dexia Israël qui continue à financer les colonies israéliennes à travers notamment des prêts accordés aux municipalités.